Les Américains ont un nom qui fait rêver pour désigner l'Alaska : « The last frontier », la dernière frontière. A l'extrême Nord-Ouest du continent, à cheval sur le cercle polaire, loin de l'Amérique des villes et de son mode de vie, s'étend le territoire des ours, des loups, des saumons et de quelques hommes. Cette frontière, Fabrice Simon l'a franchie plusieurs fois avec la même passion. Chaque fois, il a vécu l'émerveillement d'une nature sauvage qui se livre brute et sans retenue. Ses photos nous parlent de liberté, de beauté, d'équilibre, de puissance et de fragilité. Peut-être veulent-elles adresser une sorte de message pour rappeler à ce monde qui ne tourne plus rond quelques vérités fondamentales ?

Entre le monde sauvage et l'homme, Fabrice Simon est un passeur qui nous ramène des instants magiques. Dans ces lieux mythiques qui ont pour noms Dénali, Kodiak ou Katmaï, Fabrice a su trouver, avec un alliage bien à lui d'instinct et de talent, la bonne distance pour témoigner d'une nature extrême. Grâce à ses images, c'est un peu de nous-même qui passont « la dernière frontière ».

Alaska, le temps d'un été / Fabrice Simon

€35.00Prix
  • 29 x 29 cm, 168 pages, Editions Altus, Octobre 2011, ISBN : 978-2-919200023

  • b-facebook
  • Twitter Round